Simar 20 et 21

20-21

photo T. Berger
Simar 20 B, T. Berger

Le type 20 est destiné à l'exécution rapide de sarclages et binages et le type 21 est considéré comme un motoculteur, à marche lente, qui permet aussi de sarcler.
Le type 21 diffère du type 20 par le fait que sa vitesse d'avancement est deux fois moindre.

Le type 20 a été produit sous trois modèles:
le type 20 A, construit du 2 mai 1945 au 7 mars 1946, à 91 exemplaires, les n° de série allant du 1001 au 1091,
le type 20 B, fabriqué du 26 avril 1946 au 15 mars 1948, à 786 exemplaires, les n° de série allant du 1101 au 1886,
le type 20 C, construit du 15 avril 1948 au 24 juin 1955, à 1322 exemplaires, les n° de série allant du 1901 au 3222.
Le type 21 a été décliné sous trois modèles:
le type 21 A, fabriqué du 26 avril 1945 au 15 octobre 1945, à 14 exemplaires, les n° de série allant du 1 au 14,
le type 21 B, construit du 19 août 1946 au 13 janvier 1948, à 226 exemplaires, les n° de série allant du 101 au 326,
le type 21 C, fabriqué du 16 avril 1948 au 4 juillet 1955, à 1098 exemplaires, les n° de série allant du 401 au 1498.

Ces deux motoculteurs sont motorisés par un moteur Simar deux temps à essence et à balayage transversal de 3 chevaux de puissance.
Ce moteur a, pensons-nous, une cylindrée de 170 cm3 (alésage et course 60 mm) et a servi de point de départ pour l'étude de celui du type 40.
Il est alimenté par un carburateur Exair B23 et l'allumage est assuré par un volant magnétique (image 1, image 2, image 3 et image 4).

La boîte de vitesse comporte un seul rapport avant et donc pas de marche arrière.
Le pont est classique, à vis et couronne de bronze. La vis sans fin du type 20 est à deux filets alors que celle du type 21 est à un filet.

Enfin, ces machines avaient une masse de 117 kg

On peut admirer une photographie, sous un autre angle du 20 B, ci-dessus et trois autres photographies du 20 C de E. et D. Verschuere (photo 1, photo 2 et photo 3).

Une autre image d'un 20 C, exposé à Cernier Evologia, muni de son panier de protection des roues, le montre en compagnie d'un type 21C.
Quatre photographies (photo 4, photo 5, photo 6 et photo 7) d'une autre machine, permettent de comprendre la mise en action de ce panier.

Deux autres images d'un 21 C sont aussi disponibles (photo 8 et photo 9).
Enfin deux clichés du type 20 B de Bruno, le présentent en action ( photo 10 et photo 11).

Pour terminer, une image de 1949, montrant une de ces machines, au travail dans une pépinière.

On pourra, aussi, consulter une partie d'un document publicitaire, fourni par monsieur Panchaud, consacrée à ces machines.

Nous disposons, en outre, du livret d'instructions et du catalogue des pièces détachées, de même que sa version anglaise.

page précédente

page des menus