Simar 108

108sachs
Simar 108.2 L (gauche) et 108.1 (droite), E et D Verschuere.
photo E. Verschuere

Selon le catalogue des pièces de rechange, ces machines (108.2 et 108.1) sont des motobineuses.
C'est le dernier modèle de motobineuse produit par la firme.
Il a été décliné sous les modèles 108 B et 108 C.

La production de ces machines a débuté le 30 mars 1966 et au 31 décembre 1969, 334 exemplaires ont été fabriqués, les n° de série allant du 108.0001 au 108.0334.

Ces machines étaient motorisées par un moteur Sachs Stamo 101 de 97 cm3 (alésage 48 mm et course 54 mm), développant une puissance de 3 ch à 3000 t/min et de 4,5 ch à 4500 t/min.
Le modèle 108 C aurait été construit de 1969 à 1974, avec ce même moteur Sachs Stamo 101.
L'alimentation de ces moteurs est assurée par un carburateur Bing et l'allumage par un volant magnétique Bosch.

La boîte était à une vitesse sur les modèles 108.1 (photo 1 et photo 2) et sans marche arrière, alors que sur les modèles 108.2 (photo 3, photo 4 et photo 5),
elle avait deux vitesses avant et une marche arrière.
Dans les deux cas, on disposait d'un embrayage centrifuge (automatique) de marque Suco.
A remarquer que ces motobineuses pouvaient être fournies en exécution vitesse lente, de dénominations 108.1L et 108.2L.
Dans ce cas le pignon inférieur de la chaîne de transmission avait 13 dents au lieu de 10, et accessoirement, la béquille était longue et le carter de chaîne, différent.

Différents types de pneumatiques pouvaient être fournis et un équipement roue fer était prévu.
Le guidon du type 108 et d'autres machines utilisant le même système, était breveté.

Selon une autre documentation en notre possession, un modèle 108.4 a été manufacturé de 1971 à 1975, d'abord avec un moteur Sachs Stamo 101,
puis avec un moteur Rotax type 150.

Nous disposons du catalogue des pièces détachées pour ce type de motobineuse, ainsi que du livret d'utilisation de cette machine.
On peut aussi consulter une autre photographie ainsi qu'une image d'une autre machine avec le moteur en position différente.


Sont visibles neuf photographies ( photo 6, photo 7, photo 8, photo 9, photo 10, photo 11, photo 12 et en action 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8) d'un modèle 108.2 C muni d'un moteur Rotax type 150,
de cylindrée 148 cm3(alésage 59 mm et course 54 mm), avec le cylindre inversé, ainsi qu'une autre de sa boîte à vitesses, démontée.
Selon nos informations, cette position du moteur apportait davantage de stabilité à la machine.
Un modèle 108.1 C, à moteur Rotax, aurait aussi été construit, comme en témoignent ces deux images (photo 13 et photo 14).

Le modèle 108.2 L existait, bien sûr avec le moteur Rotax en position classique, à cause de la roue de plus grand diamètre ( photo 15, photo 16, photo 17, photo 18, photo 19, photo 20, photo 21).

Comme la motobineuse de type 10, certains dérivés du type 108 (modèle 108.4) ont été construits sous forme de motoculteur à deux roues, ainsi qu'en l'atteste l'existence
de l'exemplaire suivant à moteur Rotax (photo 22, photo 23, photo 24photo 25 et photo 26) ou de celui-ci, à moteur Sachs (photo 27 et photo 28).

Grâce à l'amabilité de la firme Bombardier Rotax, nous disposons de documents techniques, concernant le moteur de cette dernière machine:
spécifications, manuel d'utilisation du moteur et deux catalogues de pièces détachées (catalogue 1 et catalogue 2).

page précédente

page des menus